17 avril 2009

Réforme des circonscriptions : bingo pour les français de Suisse

Suisse_2La réforme des circonscriptions législatives en France fait débat : le gouvernement en la personne d'Alain Marleix, secrétaire d’Etat à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales, souhaite voir supprimer 33 circonscriptions dont, il faut le dire, une majorité est aujourd'hui détenue par la gauche ( PS, Verts ). Pour atténuer ce fort coup de sécateur dans l'arbre républicain dans lequel on fait les bulletins de vote, le gouvernement à annoncé la création de 11 postes qui seront pourvus par les représentants des  Français de l'étranger. Ces nouvelles circonscriptions, à l'échelle de la planète, sont réparties ainsi : deux pour l'Amérique ( Nord et Sud ), deux également pour le continent africain,  une circonscription pour l'Asie et l'Océanie, une pour le Proche-Orient et l'Europe de l'Est et enfin les français habitants dans d'autres pays d'Europe occidentale auront la joie de se voir représentés au Palais Bourbon par cinq députés. Parmi ces compatriotes, il y en a qui seront mieux lotis que d'autres.

Les citoyens français qui résident chez nos voisins de la Confédération helvétique vont devoir remercier vivement Alain Marleix car ce dernier dans son projet de rédécoupage électoral en vue des prochaines législatives à opté pour la création d'une circonscription unique pour représenter les exilés de Suisse. Il est vrai que selon le ministère des Affaires étrangères la Suisse accueille 160 000 français, ce qui vaut bien un député. Or, dans le même temps la Grande-Bretagne elle, reçoit sur son sol plus de 250 000 citoyens de l'hexagone, et là, pas d'élu propre. Pourquoi donc ?

Les français vivants au Royaume-Uni seraient-ils moins méritants que ceux qui vivent au bord du lac Léman ( 114 2002 français sont inscrits sur les registres consulaires à Genève ) ? Se pourrait-il que derrière cette façade chiffrée se profile une arrière-pensée électoraliste ? Dans les villages qui bordent le lac Léman, côté suisse, on y trouve de nombreux exilés français et ces derniers ne sont pas en général de grands fans des partis de gauche ou des dissidents du parti du président.

N'est-ce pas en Suisse que vivent les amis de Nicolas Sarkozy tels que le chanteur Johnny Hallyday ou encore le champion cycliste retraité Richard Virenque sans oublier quelques richissimes fortunés tels Benjamin de Rothschild dont fortune dépasse 2,4 milliards d'euros, une bonne partie de la famille Peugeot ( ! ), les propriétaires de la maison Chanel, Alain et Gérard  Wertheimer (  fortune estimée à 3,5 milliards d'euros ) ou encore le patron de Damartex ( vêtements Damart ) et de Somfy ( volets et stores ), Paul-Georges Despature,  7e fortune française de Suisse.

Il m'étonnerait beaucoup que tous ces gens choisissent de voter pour le représentant du NPA de Besancenot !

Posté par LDCI à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Réforme des circonscriptions : bingo pour les français de Suisse

Nouveau commentaire