Chapeau_bretonCe serait donc ne pas être un républicain que d'apprécier l'écoute d'un air, considéré par certains comme un hymne séparatiste, dans un stade ?

Je suis en accord avec 99% des propos d'Antidote et des idées défendues avec talent et ce depuis de longues années par  l'auteur du texte mis en ligne ci-dessous mais je dois dire que sur cet aspect là du républicanisme intégral concernant les sentiments régionaux, départementaux voir locaux des citoyens de notre pays je bifurque légèrement.

C'est mon avis personnel, je sais que beaucoup de mes amis, républicains "intégraux", ne partagent pas mon point de vue : je pense que chanter le "Bro gohz ma zadoù" au soir de la finale de la coupe de France de football qui  va se jouer entre Rennes et Guingamp ne va pas pour autant assurer la gloire des séparatistes bretons. Même s'il faut regretter que cette proposition ait été faite par une élue de l'UDB (autonomiste socialiste), l'autorisation de la diffusion de cette chanson populaire au  Stade de France n'est pour moi pas scandaleuse car elle ne sera pas mise en concurrence avec la Marseillaise. Et heureusement...

Sur le fonds, la permission accordée par la Fédération Française de Football de faire entonner par les spectateurs du match "l'hymne breton"  ne va absolument pas entraîner une "explosion" (dans le deuxièle sens du terme !) d'un sentiment "national"  de la pénisule.

Si de nombreux habitants de Bretagne sont fiers d'être bretons, ça ne veut aucunement dire qu'ils ne le sont pas d'être français. J'ai des amis originaires du Finistère, pour autant, lorsqu'ils viennent en Franche-Comté ils ne portent pas de chapeaux ronds et ne jouent pas du biniou à tout bout de champs !

Comme je l'ai écrit dernièrement, l'appartenance à une région, pour moi la Franche-Comté, n'est en aucun cas "supérieure" en quoi que ce soit en l'appartenance à la communauté nationale.

Républicain, citoyens français, je le suis, mais je suis également franc-comtois. Aimer ma région, ne veut absolument pas dire que je suis un autonomiste - c'est souvent la confusion exprimées dans les milieux républicains - et je suis fier de chanter La Marseillaise !

C'est indentique pour les bretons.