25 mai 2009

République islamique ? Cherchez l’erreur !

KhomeinyPar Chantal Crabère, Riposte laïque , le 18 mai 2009

Au détour d’un bulletin d’infos résonne dans nos oreilles ces jours-ci, de temps à autre, l’exigence de création de République Islamique dans telle ou telle région du monde, comme pour nous rappeler que l’Islam poursuit son petit bonhomme de chemin vers l’instauration des théocraties…. Pour nous laïcs, les deux mots République et Islamique, sonnent bizarrement, comme d’ailleurs nous paraîtrait aberrant d’accoler au mot République un autre qualificatif religieux, chrétienne, protestante, orthodoxe, bouddhiste ou autre.

La première République Islamique qui nous ait vraiment frappés ou inquiétés a été sans doute la République Islamique d’Iran de l’Ayatollah Khomeiny. Mais le premier pays a s’être déclaré sous cette appellation est le Pakistan en 1956. Si au départ le mot islamique signifiait plus une référence culturelle, les religieux imposeront à partir de 1973 que l’Islam devienne religion d’Etat. Dans cette République l’article 227 du code pénal exige que : « Toutes les lois doivent être mises en conformité avec les injonctions de l’Islam, comme prévu dans le Coran et la Sunna… et aucune loi ne doit être adoptée, qui est répugnant à ces injonctions », avec les conséquences que l’on sait. L’idéologue Abû al-A’lâ Mawdûdi (1903 1979), est d’ailleurs une voix pakistanaise qui a eu un écho considérable dans le milieu intégriste actuel. *

On peut donc, avec du recul, plus de 50 années plus tard, juger du résultat de cette République. A-t-elle répondu aux attentes, aux espoirs des Pakistanais ? La réponse est non, sans hésitation. Bien sûr le Pakistan a la bombe atomique, preuve qu’une élite accède aux savoirs scientifiques les plus pointus, la majorité de la population, restant, elle, très pauvre. Faut-il y voir l’influence religieuse, les effets de la polygamie, mais, de 50 millions d’habitants en 1961 la population est aujourd’hui de presque 168 millions d’habitants soit une multiplication par 3 en quarante ans. Quel pays pourrait aller bien, pourrait donner le meilleur à chacun de ses enfants en triplant sa population en 40 ans ?

Aucun ! On peut imaginer le désastre à venir, si ce pays poursuit cette évolution de la même manière dans les 40 prochaines années. Dans bien des régions, il y a eu abandon total de l’éducation des filles. Par contre, on a développé les camps d’entraînement au djihad. Quelle utilité pour la population ? Ce qui a réussi et qu’on nous a beaucoup montré c’est l’enseignement du Coran, pour de jeunes garçons endoctrinés dans les médersas. Pour quels résultats ? Formation d’esprits libres, capables de booster le pays, ou taliban allant exporter des idées rétrogrades jusque dans les pays voisins ? La aussi la réponse est évidente. Les taliban ont essaimé en Afghanistan et parmi leurs derniers exploits : destructions des écoles, jeunes filles arrosées à l’acide, emploi de gaz toxiques, la barbarie et l’horreur au nom d’Allah.

Les conséquences aujourd’hui : les politiques se sont faits déborder par les religieux, le Pakistan est devenu ingérable. Le gouvernement, l’armée, infiltrée par les intégristes, les partis, semblent incapables de retenir les excès de certains citoyens, cette République, aujourd’hui, aux abois, appelle à l’aide. Alors, quel avenir pour la population en souffrance ? Quel futur ? Poursuivre dans cet endoctrinement à outrance ou bien…. ?

Puissent les musulmans qui réclament à cor et à cri l’instauration de ce type de République, dans leurs pays, avoir un peu de bon sens, et réfléchir que la théocratie n’est pas la panacée. La religion, quand elle prend le pouvoir sort de son rôle et le Pakistan en est l’exemple flagrant. L’école si elle se contente, ou qu’elle se limite, à la lecture du Coran, n’est plus une école, n’est plus un lieu de développement de l’intelligence, de la curiosité, de l’esprit critique, un lieu de connaissance.

Quand une République s’islamise, elle confisque les libertés. Pour analyser les causes des échecs du Pakistan, il faudrait approfondir d’autres données, mais une chose est sûre : attendre d’un pouvoir religieux, quel qu’il soit, mais de l’Islam en particulier, une solution miracle aux problèmes économiques est un leurre, et un drame pour les femmes. Le Pakistan peut servir d’exemple, à ne pas suivre.

Posté par LDCI à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur République islamique ? Cherchez l’erreur !

Nouveau commentaire