31 mai 2009

Lettre ouverte à François Bayrou, qui dénonce les méfaits de l’immigration... aux Etats-Unis

Bayrou_2Par Robert Albarèdes, Riposte laïque , le 29 mai 2009Monsieur le Président,

On peut lire, à la page 100 du livre que vous venez d’éditer chez Plon et intitulé : « Abus de pouvoir », la phrase suivante, appliquée à la société et à la réalité économique des USA :

« On sait bien quel est le mécanisme qui permet de contenir le coût du travail au niveau le plus bas possible. C’est l’immigration. On considère que l’immigration aux Etats Unis a permis de faire entrer chaque année un million de nouveaux travailleurs réguliers et entre 500.000 et un million de nouveaux travailleurs irréguliers. Sur 1O ans cela représente entre 15 et 20 millions dont les exigences en niveau de vie seront naturellement très inférieures à celles de la population déjà présente sur le territoire américain. Ce qui joue, c’est la loi de l’offre et de la demande. Plus nombreux seront les travailleurs disponibles pour un travail non qualifié, et plus bas sera le coût du travail".

Quelle lucidité, Monsieur le Président…Quelle honnêteté intellectuelle dans l’analyse d’un phénomène que nous, à « Riposte Laïque », nous analysons de la même façon, à ceci près que notre réflexion s’applique à la réalité française et européenne…

Car, Monsieur Bayrou, c’est là que le bât blesse…Autant vous percevez la réalité économiquement inique et socialement injuste des conséquences de l’immigration pour les travailleurs des Etats-Unis ( et pour la société américaine dans son ensemble), autant vous êtes muet sur la même réalité quand elle concerne la France et l’Europe…

Pourtant, vous la connaissez bien ! Peut-être pas en lisant régulièrement « Riposte Laïque », peut-être pas en ayant pris connaissance du chapitre 9 de notre livre : « Les dessous du voile » … mais certainement en ayant lu, comme élu de la République, les rapports remis au Sénat le 06/04/06 (rapport de la « Commission d’enquête sur l’immigration clandestine ») et à l’Assemblée Nationale le 25 / 01 / 06 (titre : « les perspectives démographiques de la France et de l’Europe à l’horizon 2030 : analyse économique ») qui traitent avec précision et vérité de tous les aspects de la politique d’immigration de travail et de peuplement menée par les gouvernements français depuis plus de trente ans, tout en dénonçant les effets pervers et délictueux de l’immigration illégale.

Pourtant vous n’ignorez pas que les travailleurs immigrés ont un taux de « chômage » 2 fois plus élevé que celui des travailleurs autochtones et que leurs conditions d’accès aux emplois, notamment à ceux proposés par les secteurs non délocalisables du BTP, des services, de l’agriculture, des « gens de maison », (par exemples) présentent des caractéristiques de rémunérations et de précarité qui ne sont pas celles du droit du travail de notre pays.

Pourtant vous connaissez les difficultés d’insertion posées par l’arrivée massive d’une immigration de peuplement qui aggrave le problème du manque de logements, accentue les pesanteurs du secteur éducatif, accroît les déficits de la politique sociale, développe l’insécurité et l’économie illégale dans des quartiers transformés en ghettos, nourrit le terreau empoisonné du communautarisme, habillé d’oripeaux religieux le plus souvent.

Pourtant, parce qu’impliqué dans la campagne des élections européennes, vous avez été informé de l’initiative prise, en août dernier, par les ministres européens concernés d’ouvrir, dans l’UE, tous les emplois, quels qu’ils soient, à la demande extérieure d’où qu’elle vienne, initiative prolongée ici par la demande de la Halde et d’une majorité du Sénat ( le 11 février dernier) de ne plus réserver aux Français les 7 millions d’emplois non accessibles aux étrangers.

Pourtant, parce qu’ « européiste » de tradition, vous n’avez pas manqué de lire cette recommandation de responsables de l’OCDE aux pays européens afin qu’ils continuent à accueillir les travailleurs immigrés en période de « crise » (sans doute pour permettre aux entreprises de puiser dans cette main d’œuvre renouvelée au moment de la reprise) et ce projet de recevoir 50 millions de travailleurs étrangers dans les 20 prochaines années…

Ainsi ce que vous dénoncez dans les choix des USA ( et qui explique largement, selon vous, l’appauvrissement de la population laborieuse des USA) se produit, en France et en Europe, avec encore plus d’acuité et moins de raisons valables.

Aussi, en cette campagne électorale pour l’élection du nouveau parlement européen et parce que vous avez des ambitions « élyséennes », il apparaît important que vous répondiez avec clarté et précision aux citoyens de notre pays :

Pensez –vous que ce que vous avez écrit à propos des USA n’est pas vrai en France et en Europe ?

Approuvez-vous la politique d’immigration massive de travail et de peuplement à laquelle se range notre gouvernement comme maints autres gouvernements européens ?

Etes-vous conscient des pesanteurs, difficultés et dérapages de toutes sortes qu’occasionnent à notre société ces afflux incessants, surtout quand ils sont illégaux, ?

Mesurez-vous les tendances perverses vers les communautarismes, musulman notamment, que suscitent cet entassement de populations déracinées venues ici chercher un « eldorado » qui n’existe pas et confrontées à nos difficultés économiques et sociales ?

Espérant que vous prendrez l’initiative de répondre à ces attentes afin que nous puissions publier vos réflexions et engager le débat démocratique, libre et argumenté, que cette question impose,

Veuillez croire, Monsieur le Président, à ma considération.

Posté par LDCI à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Lettre ouverte à François Bayrou, qui dénonce les méfaits de l’immigration... aux Etats-Unis

Nouveau commentaire