01 juin 2009

Entre 8 000 et 12 000 bénéficiaires du RSA

hirsch_rsaPar Mathilde Villeminot , Le Progrès , le 1 juin 2009

Le revenu de solidarité active entre en vigueur aujourd'hui. Il remplace le RMI et s'adresse aussi à ceux que l'on appelle les « travailleurs pauvres ». Dans le Jura, les allocataires devraient être trois fois plus nombreux.

Après vingt ans d'existence, le Revenu minimum d'insertion de Michel Rocard quitte la scène des dispositifs financiers en faveur des plus pauvres. Et laisse la place au RSA, le revenu de solidarité active, initié par Martin Hirsch, qui entre en vigueur ce lundi 1er juin.

Et avec lui, ce sont des milliers de Jurassiens, qui jusque-là ne bénéficiaient ni du RMI ni de l'allocation parent isolé (API) qui peuvent espérer toucher chaque mois ce complément de revenu. Car c'est bien là la différence de taille entre le RSA et le RMI : si ce nouveau coup de pouce reste un revenu minimum, il va permettre d'y cumuler un salaire, jusqu'à un certain seuil. Un allocataire sera donc certain de gagner plus chaque mois en acceptant un travail même s'il est à temps partiel. « Jusque-là, celui qui avait le RMI s'enfermait dans sa situation car, quand il travaillait, la somme qui lui était versée était réduite », note le président du conseil général. Jean Raquin qui se réjouit donc : « Le RSA va permettre de remettre progressivement les gens au travail, de leur redonner le goût de se lever le matin. » C'est l'un des objectifs de ce nouveau système qui doit permettre de compléter les revenus du travail, mais aussi d'accompagner les gens vers l'emploi, et enfin de lutter contre l'exclusion.

Pour les bénéficiaires actuels du RMI et de l'API, aucune démarche n'est à effectuer : le basculement vers le RSA se fait automatiquement.

Pour les bénéficiaires potentiels de ce nouveau revenu, jusqu'alors hors du dispositif RMI, la seule façon de savoir s'ils rentrent dans les cases du RSA, c'est de faire le test d'éligibilité. Un test réalisable sur les sites internet de la CAF (caf.fr) ou de la MSA (msa.fr), ou encore en se rendant dans les centres de ces deux caisses, en demandant des renseignements auprès des services du conseil général ou dans les CCAS du Jura. Un numéro unique est joignable également, le 39 39 « Allo service public ». Les services sociaux du Jura sont quant à eux sur le pont pour orienter les personnes qui seraient un peu « perdues », comme le signale Marc Baudais, le directeur dans le département. Un département qui comptait environ 3 000 bénéficiaires du RMI et près de 500 Jurassiens disposant de l'API. « On estime que ce chiffre va probablement tripler, indique Jean Raquin. Et même plus : pour l'heure, au Département, on indique qu'entre 8 000 et 12 000 personnes seraient éligibles au RSA. L'assemblée départementale a d'ailleurs voté une enveloppe de 11,4 millions d'euros de crédits. Impossible en revanche de dire à combien s'élèvera ce RSA : à la différence du RMI, le calcul est fait au cas par cas (lire par ailleurs).

Reste que le Revenu de solidarité active sera versé pour la première fois le 6 juillet, à condition pour ceux qui y ont droit, d'avoir bouclé leur dossier pour le 15 juin prochain.

Posté par LDCI à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Entre 8 000 et 12 000 bénéficiaires du RSA

Nouveau commentaire