07 juin 2009

La loi, c’est la loi !

Qu_bec_juifs_orthodoxesPar Erik Poulin, président du Comité des jeunes du Parti indépendantiste, Parti Indépendantiste , le 6 juin 2009

Encore une fois, le gouvernement donne un passe-droit à une communauté culturelle qui est dans l’illégalité en matière d’éducation. Six écoles juives orthodoxes se sont vues gracier par la ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne alors qu’un valeureux fonctionnaire se tenait debout pour faire respecter la loi québécoise.

Dès l’automne 2008, six écoles juives orthodoxes devaient se conformer aux lois du ministère de l’Éducation pour ne pas voir leurs subventions gouvernementales, nos impôts et taxes, coupés sur le champs. Le fonctionnaire en question avait déterminé que l’école juive Mesifta, une des 6 écoles qui contrevient à la loi québécoise, offrait 38% du temps, une éducation jugée illégale pour l’État du Québec. En mars dernier, le financement fût donc coupé pour non-conformité à la loi québécoise. Jusque là, tout va bien.

C’est alors que la ministre de l’Éducation Michelle Courchesne, du Parti libéral du Québec, revient sur la décision du fonctionnaire en rétablissant le financement à cette école juive orthodoxe. Elle a demandé et je cite de « surseoir à la mesure de suspension du financement de l’école Mesifta pour le mois de mars courant ». 

Les Québécois en ont plein le dos de devoir se conformer aux lois et de voir des communautés culturelles en être exemptées. Voilà le problème majeur du multiculturalisme (PLQ) et de l’interculturalisme (PQ). Ces deux concepts font en sorte que notre société se fragmente en plusieurs classes ethniques de citoyens. Qui plus est, semble que les Québécois soient une fois de plus les dindons de la farce !

Un autre exemple flagrant de la stupidité de notre système de justice, serait cet événement survenu dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys, à Ville LaSalle, où un jeune québécois s’est fait menacer par le kirpan d’un sikh de 13 ans. Grâce à un jugement de la Cour suprême du Canada et de la Cour supérieure du Québec, les sikhs ont toujours le droit de se promener avec un kirpan (couteau) et ce, même à l’école secondaire ou primaire. Grâce à la bonne parole de l’Honorable juge Gilles Ouellet, le jeune sikh a été blanchi de tout soupçon de menace avec un kirpan pendant que le jeune Québécois demeure psychologiquement affecté par ledit événement.  

Voilà le message qu’on envoie aux jeunes québécois : « Jeune sikh, tu peux menacer avec ton couteau, tu ne seras pas réprimandé et toi le petit québécois, prends ton trou ! ».

Le Parti indépendantiste dénonce sans hésitation les deux poids deux mesures dont sont victimes les Québécois et ce, sur leur propre territoire. Nous proposons aux Québécois une république avec une seule citoyenneté territoriale et une loi égale pour tous les citoyens résidant sur le sol québécois.

Posté par LDCI à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur La loi, c’est la loi !

Nouveau commentaire