16 juin 2009

Julien Dray ne doit pas se rendre devant ses enquêteurs

DrayPar  Antidote le 16 juin 2009

Je suis peu suspect de sympathie pour les hiérarques du Parti Socialiste. Pourtant, à la lecture d’un énième article sur le député Julien Dray dans le Figaro.fr1, il est de mon devoir de contribuer moi aussi à la défense de cet homme au destin de pigeon d’argile.

Voici donc ce que Julien Dray devrait écrire à l’enquêteur qui le convoquera :

Monsieur,

Je tiens à vous rassurer, j’ai bien reçu la lettre que vous avez bien voulu me faire parvenir. Je savais que vous me l’aviez postée puisque je l’avais lu la veille dans l’Est Républicain. Aussi, suis-je demeuré à mon domicile afin de signer l’accusé de réception et ne pas être attendu par les photographes du Figaro à proximité de mon bureau de poste.

Je vous annonce, par la présente, que je n’honorerai pas cette convocation et il me faut vous en expliquer les raisons. Au cours de cette longue, très longue, enquête préliminaire, j’ai eu, mais peut-être suis-je atteint de paranoïa, la désagréable impression que celle-ci n’était pas effectuée dans la plus grande discrétion. Comme mon avocat, ni évidemment moi-même, n’a toujours pas en sa possession le dossier de l’enquête, nous ne pouvons être tenus responsables des fuites dont la presse a bénéficié depuis l’hiver dernier. Si ce n’est pas moi, il faut donc en déduire que les responsables de cette situation se trouvent dans vos murs ce qui en dit long sur le respect du secret professionnel qui vous anime, vous et votre équipe.

C’est pourquoi, m’adaptant à vos méthodes innovantes pour la transparence des enquêtes policières, il me paraît beaucoup plus cohérent de poursuivre nos entretiens par presse interposée. Faites donc passer les questions que vous avez à me poser par le journal de votre choix. Je vous répondrai sur mon blog, ayant une confiance toute relative aux journaux. Si mes réponses ne vous convainquent pas et que je devais être cette fois ci convoqué par un juge d’instruction, conseillez lui de faire de même ; je n’ai pas davantage confiance au secret d’instruction des magistrats qu’à celui, professionnel, des policiers. A moins qu’il ne préfère me signifier ma mise en examen au cours d’une émission de télé-réalité à vocation pédagogico-judiciaire à laquelle je me prêterais bien volontiers, prenant mon rôle de cobaye très au sérieux.

Je vous fais grâce de la formule de politesse. Elle risquerait de manquer à sa vocation initiale.

  1. Le site internet de l’hilarant journal du matin, qui ose titrer sur la fraude électorale en Iran, alors que Serge Dassault en est propriétaire (du journal, pas de la fraude électorale iranienne !). Si ce n’est pas de l’humour, ça, qu’est ce donc ?

Posté par LDCI à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Julien Dray ne doit pas se rendre devant ses enquêteurs

Nouveau commentaire