24 juin 2009

Fillon 4 le retour

Fillon_1

L'ancien président de la République socialiste François Mitterrand doit être heureux là où il est ( s'il y a un endroit où être après ! ) car son neveu Frédéric qui était depuis l'année dernière directeur de la Villa Médicis à Rome en lieu et place d'un  " mitterandolâtre " de choc 
Georges-Marc Benamou a été nommé hier ministre de la culture et de la Communication. Il est ministre d'un gouvernement dit de droite - a ce sujet les socialistes ont imédiatement déclencher le parapluie en disant que le neveu de François Mitterrand n'était pas un ministre d'ouverture puisqu'en 1995 il avait appelé à voter Chirac - mais  il l'est pas de n'importe qui, puisqu'il est porteur d'un maroquin attribué par Nicolas Sarkozy en personne.

Il est plosible que François Mitterrand qui avait un regard de l'Etat assez semblable à celui de l'actuel président dans de nombreux domaines , apprécierait fortement le style napoléonien de Nicolas Sarkozy et de voir son neveu Frédéric propulsé à un poste important le satisferait.


A part ça que dire du gouvernement Fillon 4 ?

Pas grand chose sinon qu'il confirme la chose en remettant certaines pendules à l'heure ainsi le retour d'un sarkozyste de choc, Christian Estrosi, le maire de Nice au ministère  de l'Industrie qui illustre simplement le  " retour " en grâce présidentielle après la séance des municipales niçoises. A noter quand même que c'est en raison de sa victoire à Nice que Christian Estrosi avait quitté le gouvernement en affirmant qu'il ne pouvait être moinistre et maire... On peut également parler de la nomination de Benoist Apparu,un véritable bébé Sarko, comme secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme, une nomination qui de fait renvoie illico Christine Boutin, sûrement beaucoup trop catholique avouée, au vestiaire politique et de celle de Pierre Lellouche qui, lui, revient dans des petits souliers dorés de l'Élysée avec son cartable d'expert en otanerie.

L'arrivée de Henri de Raincourt et de Michel Mercier est un petit coup d'œil du côté des centristes pour leur signaler quel chemin il faut prendre pour avoir un avenir. François Bayrou est encore un peu plus isolé de fait mais tout comme le font les dirigeants du PS, ceux du Modem minimisent au maximum.

Pour remplacer une Rachida Dati élue au début du mois à Strasbourg, il fallait bien entendu dégotter une nouvelle figure de la " diversité " ethnique et culturelle de la République française. La nouvelle icône Nora Berra, conseillère municipale de Lyon a été élue, elle aussi au Parlement européen mais elle prends désormais en charge un nouveau  maroquin joliment intitulé " secrétariat d'Etat chargé des Aînés ". Certain qu'on la verra moins chez les bijoutiers de la place Vendôme que l'ex-Garde des Sceaux.

Quant au reste, changements de postes et glissements sémantiques ne sont que des jongleries pour satisfaire aux égos de certains et accessoirement pour sanctionner " doucettement " d'autres.

Fillon IV ressemble beaucoup à son prédecesseur. De toute façon il y a un seul maître à bord et on sait de qui il s'agit.

Posté par LDCI à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Fillon 4 le retour

Nouveau commentaire