03 juillet 2009

Québécois ou Canadiens-français ?

Qu_becois
Par Casimir,
Réflexions d'un Québécois
,le 1er juillet 2009

Billet en réponse à
Définition de « Québécois » par Christian Rioux.

Monsieur Rioux, je vous le concède il subsiste encore de la confusion sur la notion de Québécois, mais la définition de la nation que vous proposez dans un récent billet me paraît grandement ambiguë. Il existe des raisons historiques et politiques derrière l'appellation Québécois.

Depuis la Révolution tranquille, le terme Québécois a remplacé progressivement le terme Canadiens français ouvrant la porte à une définition politique de la nation. Les Québécois ont décidé de s'investir pleinement dans l’État québécois tournant le dos en bonne partie au Canada. Dans les provinces canadiennes aussi, le terme Canadiens français a été remplacé par Franco-Manitobains, Franco-Ontariens, etc. Les liens entre Québécois et francophones des autres provinces se sont redéfinis. Le Canada français d’un océan à l’autre dans lequel nos ancêtres ont cru et investi n'existe plus. Il s'est évanoui progressivement à mesure que nos ancêtres prenaient conscience que le pacte entre deux nations sur lequel s’était construit le Canada est un mensonge.

Aujourd’hui, les Québécois, qu’ils désirent sortir du Canada ou le renouveler pour y demeurer, construisent une nation politique incluant l’ensemble des habitants du territoire. Certes, la transition entre la nation culturelle et cette nation politique n’est pas achevée. Elle se fait par à-coups, elle est source de conflits et de confusion à l’occasion. On ne redéfinit pas un peuple sans accrochage.

Par contre, dans mon esprit une chose est certaine, les Québécois ne reviendront jamais en arrière pour célébrer leur appartenance canadienne-française. Ils célèbrent leur nation le 24 juin dans la langue officielle et la langue commune d'usage du Québec, la langue française.
      

Posté par LDCI à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Québécois ou Canadiens-français ?

Nouveau commentaire