08 janvier 2010

Un chêne est de nouveau tombé

s_guin_1C'est une immense tristesse qui s'est emparée de moi à l'écoute ce jeudi 7 janvier de RTL annonçant le décès brutal à 66 ans de Philippe Séguin, Président de la Cour des Comptes, pour qui j'avais énormément d'estime et, ne le cachons pas, une véritable admiration. Si je m'intéresse à la vie publique de notre pays, c'est probablement de sa faute !

A l'image de certains personnages de l'Histoire Philippe Séguin s'en est allé en laissant l'étrange impression d'un destin hors du commun qu'il aura lui-même laissé filer. Car de la fin des années 80 où il s'est affirmé clairement en opposition avec la ligne défendue par messieurs Balladur et Cie au sein du RPR à son "auto-mise au placard" du monde politique il y a un peu plus de dix ans, Philippe Séguin avait su créer autour de lui, de ses convictions d'acier, un formidable espoir.

moi et de nombreux compagnons, qui avaient adhérer au RPR plein d'enthousiasme ont depuis lors connus un véritable "vide" politique peuplé d'illusions et de tragi-comédie plus pittoresques les unes par rapport aux autres.

Aujourd'hui, alors que l'on va mettre en terre un homme de conviction, un homme qui pouvait dire "non" même à celui qui croit ce mot interdit pour lui, on se retourne sur notre passage et , sincèrement, on se pose la question de savoir s'il y a vraiment encore de l'espoir pour nos convictions républicaines.

D'échec en échec, de désillusion en désillusion, de déception en déception, d'abandon en abandon, il ne reste plus grand chose du chaud manteau républicain qui recouvrait encore la France il y a peut.

Adieu Philippe Séguin et merci.

Le Chenillou

Posté par LDCI à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Un chêne est de nouveau tombé

Nouveau commentaire